Glossaire

Activité:
«travail sur des activités […] réelles, où ce qui est en jeu est l’usage de la langue à des fins de communications».

Mangenot F.et Louveau E., Internet et la classe de langue, avril 2006, CLE International, p.38.

CECRL:
Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) est le fruit de plusieurs années de recherche linguistique menée par des experts des Etats membres du Conseil de l'Europe. Publié en 2001, il constitue une approche totalement nouvelle qui a pour but de repenser les objectifs et les méthodes d'enseignement des langues et, surtout, il fournit une base commune pour la conception de programmes, de diplômes et de certificats. Le cadre est un outil conçu pour répondre à l'objectif général du Conseil de l'Europe qui est de parvenir à une plus grande unité parmi ses membres et d'atteindre ce but par l'adoption d'une démarche commune dans le domaine culturel.
Cours de langue:
Il est défini comme «un ensemble de supports auxquels sont associés exercices, activités et tâches, ensemble complété par des aides lexicales et grammaticales, suivant une certaine progression et possédant une cohérence globale».

Mangenot, F. & Potolia, A. (2001) Ressources en ligne pour l’enseignement / apprentissage du français et d’autres langues européennes: étude typologique et comparative. Etude typologique et comparative, réalisée à la demande du Ministère des affaires étrangères (direction du français). Consulté en mars 2007 [en ligne]: http://w3.u-grenoble3.fr/espace_pedagogique/etude.rtf

Cyberenquête (ou webquest ou rallye):
«une cyberenquête est une activité d’investigation (inquiry) pour laquelle toutes ou presque toutes les informations utilisées par les apprenants sont tirées de la Toile. Les cyberenquêtes sont conçues pour faire gagner du temps aux apprenants, en se concentrant sur l’exploitation de l’information plutôt que sur sa recherche, et pour encourager la réflexion des apprenants sur les plans de l’analyse, de la synthèse et de l’évaluation».

Définition tirée du site http://webquest.org, citée par F. Mangenot et E. Louveau , Internet et la classe de langue, avril 2006, CLE International, p.42.

Exercice:
«travail sur la langue pour la langue». Il s’agit, donc, d’une activité ou d’un ensemble d’activités hors contexte réel, ne faisant pas sens pour les apprenants et qui impliquent uniquement une réflexion sur la langue.

F. Mangenot et E. Louveau, Internet et la classe de langue, avril 2006, CLE International, p.38.

Niveaux communs de reference:
Le CECR propose une série de niveaux qui permettent de tracer un parcours bien défini dans l'apprentissage d'une langue étrangère. Les Niveaux Communs de Référence permettent donc de décrire sur une échelle internationale le niveau des connaissances linguistiques d'un apprenant. L'état des connaissances est donc «visible» et objectif, sans tenir compte des modalités d'apprentissage. Les descripteurs sont élaborés sur la base des théories des compétences linguistiques mais ils sont accessibles à tous ceux qui s'occupent de leur application pratique. En outre, les descripteurs ne se réfèrent pas à des contextes spécifiques d'utilisation de la langue, mais ils maintiennent une portée générale.
Le CECR propose les niveaux suivants : Niveau élémentaire: A1 (niveau introductif ou de découverte), A2 (intermédiaire ou usuel). Niveau indépendant: B1 (niveau seuil), B2 (avancé ou indépendant). Niveau expérimenté: C1 (autonome), C2 (maîtrise).
Projet:
c’est «une tâche conduisant des groupes différents (distants) à communiquer».

Mangenot, F. & Potolia, A. (2001) Ressources en ligne pour l’enseignement / apprentissage du français et d’autres langues européennes: étude typologique et comparative. Etude typologique et comparative, réalisée à la demande du Ministère des affaires étrangères (direction du français). Consulté en mars 2007 [en ligne]: http://w3.u-grenoble3.fr/espace_pedagogique/etude.rtf.
Et encore: «Les projets pédagogiques ont comme objectif la communication et collaboration entre groupes d'étudiants ou entre classes qui réalisent différentes tâches, scénarios ou simulations favorisant les échanges linguistiques et culturels. Ils peuvent prendre plusieurs orientations: création de documents, écriture télématique, élaboration et publication de pages web, coopération dans l'apprentissage d'une langue étrangère, proposition d'activités par des tuteurs à distance, etc.».
Mario Tomé, à l’adressehttp://flenet.rediris.es/actipedago.html#projets, consulté en mars 2007 [en ligne].
Pour un approfondissement à propos de la pédagogie du projet, consulter le site de Franc-parler.org à l’adresse: http://www.francparler.org/dossiers/projets_introduction.htm, (consulté en mars 2007), en ligne.

Scénario:
un scénario pédagogique est «une planification la plus précise possible du déroulement d’un cours ou d’une partie de cours», et encore «le scénario pédagogique équivaut à une tâche à laquelle s’ajoute un scénario de communication. […], le scénario pédagogique devient alors un ensemble de tâches, fermées ou ouvertes».

Mangenot F. et Louveau E., Internet et la classe de langue, avril 2006, CLE International, p.42.

Simulation globale:
une simulation globale «un protocole ou un scénario cadre qui permet à un groupe d'apprenants pouvant aller jusqu'à une classe entière d'une trentaine d'élèves, de créer un univers de référence - un immeuble, un village, une île, un cirque, un hôtel - de l'animer de personnages en interaction et d'y simuler toutes les fonctions du langage que ce cadre, qui est à la fois un lieu-thème et un univers de discours, est susceptible de requérir […] Décrire le monde, raconter la vie et vivre la comédie des relations humaines, tel est le pari pédagogique des simulations. C’est l’ampleur de cette ambition qui explique le terme de "global"».

Debyser, F., L'immeuble, Hachette FLE/CIEP, 1996.
http://www.francparler.org/dossiers/simulations_intro.htm (consulté en mars 2007 [en ligne]
Pour un approfondissement à propos des simulations, consulter le site de Franc-parler.orgà l’adresse: http://www.francparler.org/dossiers/simulations_intro.htm (consulté en mars 2007 [en ligne]

Tâche:
«activité qui n’est pas seulement vraisemblable en termes de similitude avec la vie réelle, mais aussi interactionnellement justifiée dans la communauté où elle se déroule (la classe, en général). La tâche est donc définie comme devant impliquer une communication la plus authentique possible entre les apprenants, […]

F. Mangenot et E. Louveau , Internet et la classe de langue, avril 2006, CLE International, p.38.
La tâche possède les caractéristiques suivantes: «une tâche est un plan de travail, principalement orienté vers le sens, conduisant les apprenants à manier la langue d’une manière proche de la vie réelle, pouvant concerner une ou plusieurs des quatre compétences, impliquant l’apprenant dans des processus cognitifs et possédant un résultat clairement identifiable permettant de déterminer si la tâche a bien été réalisée».
Ellis, 2003, cité par F. Mangenot et E. Louveau, Internet et la classe de langue, avril 2006, CLE International, p.39.
On peut distinguer deux types de tâches: tâche fermée, où l’apprenant fait des activités sur des documents authentiques, mais il doit répondre à des questions fermées et tâche ouverte, où on demande à l’apprenant une production langagière plus importante.