Versione stampabile

Isabelle Oliveira

Nature et fonctions de la métaphore en science: l'exemple de la cardiologie.


L’auteure apporte une réflexion sur le thème de la métaphore en langue de spécialité qui s’appuie sur un travail terminographique bilingue contrastif français-portugais dans le domaine de la cardiologie, domaine choisi par l’auteur en raison de son actuel essor ainsi que de son évolution touchant plusieurs aspects de la discipline (par exemple les techniques d’analyse). De plus, Oliveira s’intéresse à la genèse des termes métaphoriques au niveau diachronique en analysant l’évolution temporelle de la langue de la cardiologie.
L’objectif de cet ouvrage est surtout celui de fournir une contribution sur la nature et les différents rôles des métaphores terminologiques. La métaphore terminologique présente en effet des traits spécifiques qui garantissent son autonomie par rapport à la métaphore en langue générale. Il s’agit d’un outil communicatif qui est couramment utilisé, la métaphore n’étant pas conçue comme un « fard ornemental » mais plutôt comme un processus cognitif qui constitue un outil de catégorisation et de dénomination. L’intérêt d’Oliveira se concentre donc surtout sur la métaphore comme procédé de discours et de dénomination, procédé dont l’utilisation est liée à une lacune dénominative. La métaphore se fonde sur une expérience inter-domaniale, en ce qu’elle opère une projection entre domaines conceptuels, entre un concept de départ dans le domaine-source et un autre dans le domaine-cible qui coexistent.
La métaphore dans les langues de spécialité fait l’objet d’un consensus, passant du statut de métaphore vive à celui de catachrèse, totalement intégrée dans le domaine cible, alors que la métaphore dans la langue générale appartient à la langue vivante, à la parole et procède d’une mémoire culturelle et historique qui requiert une interprétation de la part des usagers.
D’après l’auteur, la métaphore terminologique lexicalisée a la fonction d’expliquer et d’informer. Il s’agit d'une métaphore morte, qui est entrée dans le système d’une langue de spécialité. Le spécialiste en devient l’usager privilégié sans être conscient du processus de création : les usagers ne sont plus obligés d’activer un mécanisme d’interprétation, la référence au concept étant établie. La structure conceptuelle de cette figure montre le déplacement d’un domaine à l’autre, dans un cadre culturel et conventionnel précis et gouverné par un ensemble de schémas conceptuels qu’on ne peut pas enfreindre, la métaphore faisant partie du savoir linguistique des usagers.
La métaphore terminologique a plusieurs fonctions. La métaphore dans sa fonction dénominative sert à combler un vide dans la terminologie de la cardiologie. L’auteur parle de catachrèse dans les cas où les métaphores sont la seule possibilité pour dénommer un concept. La fonction de vulgarisation place la métaphore dans un contexte socioterminologique, elle représente le concept d’une façon plus simple par rapport au terme savant: la métaphore terminologique tisse un lien étroit avec les expériences du spécialiste, c’est-à-dire avec son usage quotidien,. Par fonction didactique, Oliveira entend le potentiel et les limites de l’utilisation du mécanisme de la métaphore en didactique : elle peut aider les étudiants à construire leurs connaissances scientifiques, en les rapprochant davantage du référent dénommé par le terme. La métaphore facilite la transmission des connaissances, la compréhension de l’abstrait en évoquant des liens analogiques avec ce qui est concret ou familier, ne serait-ce que parce que l’on en a fait l’expérience dans la vie de tous les jours.
L’auteure s’est également penchée sur les problèmes d’équivalence dans les deux langues, en considérant le français comme langue de départ. Trois rapports d’équivalence ont été relevés :
a) absence d’équivalence : la transposition de la métaphore devient impossible parce que la métaphore n’existe pas dans la langue cible. Par exemple, dans le cas de la langue française, l’auteure a retrouvé des métaphores qui n’existent pas dans la culture scientifique portuguaise : huit de chiffre, voile valvulaire ;
b) à un terme métaphorique français correspond un autre terme métaphorique dans la langue cible :
1. équivalence totale : T1=T2 pour C1=C2, c'est-à-dire on retrouve deux concepts homologues représentés par deux métaphores homologues, par exemple anel mitral et anneau mitral ;
2. équivalence partielle : T1≠T2 pour C1=C2. Les termes sont différents en ce qui concerne leur statut métaphorique comme c’est le cas avec pseudocoartação da aorta et aorte en bouclier ; il arrive aussi que T1≠T2 renvoie à deux dénominations métaphoriques qui diffèrent dans la sélection des composants de la métaphore, par exemple ciclo cardiaco et révolution cardiaque, poche endocardique de Zahn et bolsa endocárdica de Zahn ;.
c) degré de scientificité différent : à un terme métaphorique français correspond un terme non métaphorique dans la langue cible, par exemple : cœur de bière et miocardiopatia alcoólica.
Pour ce qui concerne la structure du terme métaphorique, Oliveira a détecté des formes simples et complexes. En cas de terme complexe, il faut préciser que parfois l’élément métaphorique est représenté par la tête de l’unité et parfois par les autres composants.
Quant à l’analyse diachronique, le domaine de provenance et les notes étymologiques s’avèrent cruciaux pour comprendre l’origine du terme et son évolution. L’étymologie a mis en évidence l’origine du terme ainsi que son évolution et l’analyse du domaine de provenance a aidé à retrouver les traits conceptuels saillants de la métaphore.
Ce type de classement peut aider également à résoudre des problèmes d’équivalence, quand l’image métaphorique n’est pas liée à une conceptualisation partagée. Notamment, Oliveira s’est penchée sur la description de la métaphore auditive.

[Elisa LAVAGNINO]

Per citare questo articolo:

Isabelle Oliveira, Nature et fonctions de la métaphore en science: l'exemple de la cardiologie. , Carnets de lecture n.11, 12, 0, http://farum.it/lectures/ezine_articles.php?id=174

Il logo di Farum

Questo sito è stato realizzato con DOMUS